Une année en revue 2018: Pour une transformation de l’agriculture performante

Accorder la priorité à la digitalisation pour favoriser la transformation agricole porte ses fruits : accroissement des rendements et des niveaux de vie, augmentation de l’efficience des chaînes de valeur et amélioration de la nutrition et de la sécurité alimentaire. Redorer le blason de l’agriculture aux yeux des jeunes est aussi essentiel.

L’utilisation d’un large éventail d’applications technologiques, du smartphone au drone, aide les petits agriculteurs à accéder à l’information et aux données dont ils ont besoin pour transformer leur activité. L’un des objectifs du plan stratégique du CTA 2016-2020 était de toucher 1 million d’agriculteurs, un objectif que la digitalisation nous aide à atteindre. 

Dans bon nombre d’activités, nous accordons énormément d’importance aux mesures visant à appuyer la jeunesse et à promouvoir l’émancipation des femmes. Un exemple, pour n’en citer qu’un : le concours Pitch Agri-Hack du CTA organisé en septembre 2018 au Rwanda en marge du Forum sur la révolution verte en Afrique et ayant pour thème « Des femmes chefs d’entreprise qui innovent au service de la transformation agricole ». 

Lors de la cérémonie de distribution des prix, à laquelle ont assisté quatre chefs d’État et une vingtaine de ministres, j’ai eu le privilège de déclarer que les jeunes 26 chefs d’entreprise arrivés en finale – 14 femmes et 12 hommes – aidaient à transformer l’agriculture pour les générations futures et montraient aux jeunes tout le potentiel offert par l’agriculture et l’agrobusiness. 

Il y a de nombreuses raisons d’être optimiste, et je suis convaincu que les récits de ce rapport démontrent qu’avec ses partenaires, le CTA est en très bonne place pour continuer de faire la différence à l’avenir, après la fin de l’accord de Cotonou.